© 2016 Julie Brunet     All rights reserved

MITAKUYE OYASIN  (Standing Rock, Dakota du Nord)

Black Elk, homme médecine de la bande Oglala Lakota (1863-1950) prophétisa qu’un serpent noir brûlerait à travers le territoire, ravageant eau et terre et tuant tous les êtres vivants. Il annonça aussi que la 7e génération s’élèverait et stopperait le serpent noir.

Dans le conté de Morton, un pipeline de près de 2000km est en cours de construction. Passant originellement au nord de Bismarck, son tracé a été modifié. Les habitants de la capitale de l’État du Dakota du Nord ont en effet simplement refusé de voir le pipeline passer près de leur ville par crainte que leur eau potable soit polluée. Depuis, le Dakota Access Pipeline (DPAL) est en cours de construction à 1 km et demi au nord de la réserve amérindienne de Standing Rock, sur des terres non-cédées par les tribus Lakotas et dont la gouvernance leur était garantie par les traité de Fort Laramie de 1851 et 1868.

Le 14 août, la jeunesse Lakota, vue comme la septième génération, lança un appel à la résistance. Ils furent alors rejoints, pour commencer, par les 6 autres tribus constituant la Grande Nation des Sioux.

Tipis postés en avant garde pour surveiller l’avancée des travaux. Le terrain que le pipeline doit traverser appartient au Corps de ingénieurs de l’armée américaine, mais se situe sur en terres non cédées, territoire dont les limites ont été définies, puis réduites une première fois par les traités de Fort Laramie de 1851 et 1868.